La finition des pièces : assemblage et ciselage..
Après le décochage ou décoffrage, et le décapage des pièces à l'aide d'un jet d'eau sous très forte pression, viennent les opérations de finition.

En premier lieu, il s'agit d'éliminer les aides à la fusion, comme les évents, les colonnes de jets, les cônes et autres boursouflures pour retrouver la forme initiale, mais en métal bien sûr, de l'oeuvre.

En second lieu, vient la ciselure. De la qualité de ce travail dépendra l'aspect et la fidélité du bronze par rapport au modèle. Le ciseleur, à l'aide de petits outils tels que les burins de forme, des petites limes, des rifloirs, des matoirs, et différentes petites meules souvent éléctriques, retouche, ravive la moindre forme, les moindres détails du bronze. Le polissage vient ensuite avec des meules fines et parfois on finira avec des peaux et le bon vieux chiffon.

Ce travail est long, délicat, et doit être accompli avec précision pour respecter le modèle de l'artiste, notamment lorsqu'il s'agit de reprendre les yeux, les cheveux les visages, les plis de draperie.

On comprendra qu'il faut quand même un certain temps pour "sortir" la pièce et que les délais sont souvent justifiés car il s'agit là d'opérations manuelles qui, dans la plupart des cas, ne peuvent être automatisées.